[Galerie] Les décors enchevêtrés de Jérémie Dru

J’ai commencé la photographie en même temps que mes études d’architecture. Ce que j’ai gardé de ces deux disciplines est un regard sur la ville.
J’ai beaucoup déambulé dans Paris, à découvrir l’enchevêtrement de décors qui façonnent la ville, en analysant les qualités des espaces urbains, leur dessin, leur géométrie et l’image qu’ils renvoient, tout en cherchant les conditions qui les sublimeront. Cette ville est pleine d’histoires qui se juxtaposent, elle se présente comme une résultante des époques qu’elle a traversées. On peut ainsi voir la superposition de ces époques en parcourant la ville.
Être architecte, c’est intervenir dans la ville en considérant cela. C’est imaginer le ou les futur(s) de la ville, en révélant le potentiel des espaces urbains et conforter les usages qui émergeront. En somme, le travail de l’architecte sur l’espace public vise à réfléchir sur les différentes images qu’il pourra avoir et en choisir une pour les qualités qu’elle apporte.

Dans mon parcours, j’ai toujours eu la nécessité de travailler sur ces différentes réalités, sur le rapport entre la géométrie de l’espace, son esthétique et les pratiques qui émergent (ou peuvent émerger), allant de la réflexion sur un projet à sa photographie, c’est-à-dire de ses différentes projections jusqu’à son ancrage dans une réalité.

En exposant plusieurs fois le négatif, on peut figer sur une même image plusieurs réalités. La photo permet de confronter le temps, des moments, des espaces, et de les réunir. Elle ne sert plus alors à capturer un espace urbain, mais à intervenir dessus. La ville devient alors un terrain de jeu,dans lequel je peux recomposer les espaces, en me servant de leur morphologie, leur dessin, de l’ambiance qui leur est propre, et en les faisant correspondre avec ceux que j’ai déjà traversé auparavant, ou que je découvrirai par la suite.
La photo m’apparaît alors comme un outil qui me permet d’ouvrir mon champ de réflexion sur la ville et les différentes séquences qui la composent.

Ces multiexpositions laissent place à une certaine confusion et le noir et blanc permet d’accentuer ce mélange. L’espace se dessine ainsi par taches de lumière qui laissent apparaître les différents éléments du paysage.

Actuellement, je travaille autour de 3 thématiques: l’espace, le temps et l’échelle de ce que je photographie. Ainsi, je capture différents espaces-temps que je colle en temps réel afin de transformer la réalité. Mon Mamiya Pro devient alors une machine à villes possibles (dixit le Pr Adrien Krauz).

Dru Jérémie

http://gvng.fr/#Multicite

Multicite-9

Les décors enchevêtrés de Jérémie Dru ©Jérémie Dru

Multicite-1

©Jérémie Dru

Multicite-3

©Jérémie Dru

Multicite-8

©Jérémie Dru

Multicite-4

©Jérémie Dru

Multicite-5

©Jérémie Dru

Multicite-6

©Jérémie Dru

Multicite-7

©Jérémie Dru

Si comme Jérémie Dru vous souhaitez publier vos travaux ou autres perles sur WikiLinks alors n’hésitez plus !

Envoyer vos articles en Cliquant ICI